« La santé des femmes doit devenir un enjeu politique »

Le 20 janvier dernier, Isabelle Derrendinger a été élue à la présidence de l’Ordre national des sages-femmes. Amatrice d’art oratoire et engagée, elle entend poursuivre les actions ordinales de défense de la profession.

Qu’est-ce qui vous a poussée à candidater à la présidence de l’Ordre ? J’étais déjà impliquée, élue de l’Ordre et secrétaire générale au niveau national. Mes collègues m’ont aussi encouragée et je les remercie de la…

——————————————————————————————————————————–

Ce contenu est réservé aux abonnés formule numérique.