À Évian, les jeunes sages-femmes à l’honneur

Pour sa trentième édition, le Grand Prix Evian des sages-femmes, devenu un classique de la profession, a eu lieu au bord du lac Léman début octobre. Pour leur mémoire de fin d’études, les étudiantes ont majoritairement choisi des sujets d’actualité, qui illustrent les compétences et problématiques de la profession.

Le jury de la trentième édition. De gauche à droite : la sage-femme enseignante Stéphanie Paris, du département de maïeutique de l’UFR Santé Franche-Comté, Marianne Portmann, sage-femme hospitalière à Mulhouse et ancienne lauréate du Grand Prix Evian, Isabelle Vaast, vice-doyenne de maïeutique de l’Institut catholique de Lille, qui présidait le jury, Sandrine Brame, sage-femme hospitalière à Lens et élue au Conseil national de l’Ordre des sages-femmes, Claire Ramelli-Lamy, sage-femme libérale à Nancy. © Hervé Schmelzle, pour Evian

Comme chaque année, le Grand Prix Evian des sages-femmes, financé par le groupe Danone, a mis en avant les travaux de fin d’études des sages-femmes récemment diplômées. Les 5 et 6 octobre derniers, en compagnie d’une…

——————————————————————————————————————————–

Ce contenu est réservé aux abonnés formule numérique.