Affaire Daraï : la déflagration

Quatre plaintes pour viol ont été déposées contre Émile Daraï, chef de service à l’hôpital Tenon, à Paris. En parallèle, le scandale révèle l’insuffisance des méthodes du Collège national des gynécologues-obstétriciens dans son dialogue avec les associations représentantes d’usagers.

Quatre femmes ont porté plainte contre Émile Daraï, professeur spécialiste de l’endométriose à l’hôpital Tenon, à Paris, dont une pour « viol sur mineur ». En cause, notamment, des touchers rectaux ou vaginaux réalisés avec brutalité, sans…

——————————————————————————————————————————–

Ce contenu est réservé aux abonnés formule numérique.