Dépression postnatale : la prévention manque sa cible

L’entretien prénatal précoce et la préparation à la parentalité ne jouent pas totalement un rôle dans la prévention de la dépression du post-partum. Tel est l’un des enseignements des études menées sur la cohorte Elfe, qui se multiplient dans le domaine de la santé mentale.

Les programmes de prévention ne touchent pas suffisamment ceux qui en ont le plus besoin. Cette assertion est en passe de devenir une loi générale en santé publique. En périnatalité, il en va de même…

——————————————————————————————————————————–

Ce contenu est réservé aux abonnés formule numérique.