La stratégie nationale contre l’endométriose débute lentement

Les sages-femmes devraient être reconnues parmi les professionnels de premier recours dans le diagnostic et la prise en charge de l’endométriose. Comme les autres professionnels, celles qui le souhaitent devront se former.

En cas de suspicion d’endométriose, les sages-femmes peuvent prescrire en première intention une échographie rénale et pelvienne. © adobestock.com

Des sages-femmes « référentes », faisant office de « premier recours » dans la prise en charge de l’endométriose, sur l’ensemble du territoire national ? Ce pourrait être bientôt une réalité, à en croire des informations récentes. Le Président de…

——————————————————————————————————————————–

Ce contenu est réservé aux abonnés formule numérique.