« Les entreprises doivent assumer leur rôle dans la prévention de la dépression post-partum » – Entretien avec Sarah Tebeka

Docteure en psychiatrie et neurosciences, Sarah Tebeka est praticien hospitalier universitaire dans le service de psychiatrie de l'hôpital Louis-Mourier, à Colombes. Fin juin, elle a reçu un prix de la Fondation Fondamental pour une récente étude qui introduit pour la première fois les entités de dépression du post-partum à début précoce et à début tardif. Elle invite à repenser l'approche de cette maladie périnatale.

Quel était l’objet de votre recherche ? Dans le cadre de ma thèse de neurosciences, j’ai travaillé sur la cohorte Igedepp (Interaction des gênes et de l’environnement dans la dépression du post-partum). Il s’agit d’une recherche…

——————————————————————————————————————————–

Ce contenu est réservé aux abonnés formule numérique.