Responsabilité et cotations

Avec l’extension de leurs compétences, les sages-femmes libérales sont sans doute amenées à être davantage contrôlées par l’Assurance Maladie. Être réactive et savoir se défendre en cas de contrôle est impératif, car les risques sont importants.

Les actes des sages-femmes étant pris en charge par la Sécurité sociale, l’Assurance Maladie, gestionnaire de fonds sociaux, dispose d’un pouvoir de contrôle sur l’ensemble des paiements qu’elle réalise, dont ceux issus de l’activité de…

——————————————————————————————————————————–

Ce contenu est réservé aux abonnés formule numérique.