Une première pour le CNSF

Revoir les pratiques d’administration de l’oxytocine à l’aune des études de l’Inserm sur les facteurs de l’hémorragie du post-partum s’est imposé au CNSF, qui souhaitait démontrer sa capacité à établir des RPC. La banalisation du…

——————————————————————————————————————————–

Ce contenu est réservé aux abonnés formule numérique.