Une sixième année, pour quoi faire ?

À l’avenir, les sages-femmes pourraient bien devenir des « docteures en maïeutique », titre qu’elles obtiendraient au terme d’un troisième cycle, matérialisé par une sixième année d’études. Le sujet fait consensus. Mais pourquoi cette année supplémentaire s’avère-t-elle nécessaire ?

Concentrated latin financial manager working while sitting at cafe, using laptop and checking documents, copy space. Young entrepreneur wearing glasses and looking at computer screen

Adoptée à l’unanimité lors de sa première lecture à l’Assemblée nationale, le 25 novembre dernier, la proposition de loi visant à faire évoluer la formation des sages-femmes est bien partie. Bientôt, les sages-femmes seront des docteures…

——————————————————————————————————————————–

Ce contenu est réservé aux abonnés formule numérique.